Mercredi du Temps de Noël avant l’Epiphanie – Mémoire des saints Basile et Grégoire

Jean 1, 19-28

Jean Baptiste : la voix qui proclame la parole

Origène

Commentaire sur saint Jean, SC120, p. 39s

       Je pense que, tout comme en nous, voix et parole diffèrent, car la voix, dépourvue de signification, peut se faire entendre sans parole, et la parole peut également être transmise à l’esprit sans voix, comme dans le cheminement de notre pensée ; de même, puisque le Sauveur est Parole, selon l’un de ses attributs, Jean diffère de lui en étant la voix, par une certaine analogie avec le Christ qui est Parole.

       Ce qui me pousse à dire cela, c’est Jean lui-même qui répondit à ceux qui lui demandaient qui il était : Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. C’est pour cette raison, parce qu’il a douté de la naissance de la Voix qui révèle la Parole de Dieu, que Zacharie perdit la voix, et qu’il la recouvre lorsqu’est engendrée au monde cette Voix, qui est le précurseur de la Parole. Car il faut écouter la voix pour qu’ensuite l’esprit puisse saisir la parole qu’elle montre. C’est pourquoi par la date de sa naissance Jean est un peu plus âgé que le Christ : en effet, nous percevons la voix avant la Parole. Mais Jean montre aussi le Christ, car c’est par une voix que la parole est manifestée.

       Le Christ est également baptisé par Jean qui avoue avoir lui-même besoin d’être baptisé par lui : car, pour les hommes, la parole est purifiée par la voix, mais, par nature, c’est la parole qui purifie toute voix qui signifie quelque chose.

       En un mot, lorsque Jean montre le Christ, c’est un homme qui montre Dieu et le Sauveur incorporel, une voix qui montre la Parole.

       Jean vint pour rendre témoignage à la Parole, le Christ, mais aussi à la Lumière. Pour rendre ce témoignage, il s’exclama en ces termes : Celui qui vient après moi est avant moi, car avant moi il était. De sa plénitude, nous avons tous reçu et grâce après grâce. Car la Loi a été donnée par l’intermédiaire de Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. Nul n’a jamais vu Dieu ; le Dieu Fils unique qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître. Ces paroles ont toutes été mises dans la bouche du Baptiste rendant témoignage au Christ.