• Newsletter



Bienvenue

29° dimanche du temps ordinaire, 2° lecture

Sur 2 Rois 22, 8-20 + 4

Le règne de Josias

 

François Castel

Histoire d’Israël et de Juda, p. 124s

 

A la mort de Manassé, Amon, son fils, lui succède, mais il est rapidement assassiné ; est-ce un acte des milieux religieux et nationalistes voulant revenir à la seule foi en Dieu, tout en secouant le joug assyrien ? Le texte est trop bref pour pouvoir conclure. Une seule constante : en Juda, on ne remet pas en cause le principe dynastique ; Josias, fils d’Amon, monte sur le trône pour trente-et-un ans. Selon le livre des Rois, c’est un bon souverain : il accomplit, lui aussi, une réforme religieuse rendue possible par l’affaiblissement d’Assur.

Quand Josias est nommé roi, il n’est qu’un enfant, le pouvoir est entre les mains de membres de la famille royale et de ministres. Contre l’orgueil des classes dirigeantes, contre leur cupidité, contre leur scepticisme et leur goût des coutumes étrangères, il annonce le Jour de Dieu : en ce Jour, Dieu s’imposera avec sa loi, des humbles il fera son peuple, il les purifiera. Alors il se réjouira et tout Jérusalem avec lui ; tous les oppresseurs seront éliminés, les humbles exaltés, la gloire de Dieu proclamée.

Cette réforme, souhaitée par les prophètes, va être entreprise par Josias. Il veut faire disparaître les hauts lieux, les idoles, les Baals, les pieux sacrés, tous les cultes astraux ou de fertilité, tout ce qui vient de l’étranger et particulièrement d’Assur. Mais Josias va plus loin : il décide qu’il ne restera qu’un seul lieu cultuel à Jérusalem ; tous les sanctuaires israélites, même les plus anciens, seront désaffectés, tous les prêtres des sanctuaires israélites doivent venir à Jérusalem, où ils deviennent un sacerdoce subalterne. En 622, Josias invite toute la population à célébrer une Pâque solennelle à Jérusalem ; de familiale ou locale, la fête devient nationale. Prenant la stature de Josué à Sichem, Josias demande au peuple rassemblé de conclure alliance avec le Seigneur.

Toute cette réforme est entreprise à partir d’un livre découvert dans le Temple de Jérusalem à l’occasion de travaux. On s’accorde pour y reconnaître, sinon le Deutéronome, du moins une version antérieure qui comporterait le code deutéronomique, mais une introduction et une conclusion beaucoup plus courtes. Le Deutéronome prétend, bien sûr, remonter à Moïse lui-même, proclamant devant tout le peuple la Loi de Dieu, célébrant l’Alliance. Mais comment pourrait-on faire remonter à Moïse toutes les lois, y compris les lois concernant le roi ?

propositions ete 2017

1°/
Retraite en silence
Avec accompagnement personnel pour ceux qui le désirent
Du lundi 24 juillet 11h au samedi 29 juillet 16h

2°/
Retraite :
Miséricorde et spiritualité de communion
avec père abbé Joël
lundi 31 juillet (16h30)- samedi 5 août (14h)

3°/                                                                                                              
L’école du regard :
le retable et ses anges, Luther et les images
avec frère Matthieu :
du lundi 7 août 10 h, au vendredi 11 août 18 h

4°/
Retraite :
En chemin pour répondre à l’appel de Dieu
Avec frère Martin
Du dimanche 25 juin 17h au samedi 1er juillet 14h
Ou du dimanche 27 août 17 h au samedi 2 septembre 14h

Abbaye Notre-Dame 65190 Tournay
Tél 05 62 35 28 43
hotellerie@abbaye-tournay.com

vues de l’abbaye

Vous pouvez retrouver les photos et l’article sur l’abbaye de Tournay à paraitre dans le Pèlerin avecle lien suivant :

http://www.pelerin.info/Histoire-Patrimoine/Notre-patrimoine/Neuf-abbayes-vues-du-ciel