3° lecture Commémoration de tous les fidèles défunts

Dieu des vivants Paul VI

Père Karl Rahner

Appels au Dieu du silence, 10 méditations, p. 91s

        Ô Dieu silencieux, ô Dieu de mes défunts devenus muets, ô Dieu vivant, Dieu des vivants, qui parles, qui clames à travers Ton silence, ô Dieu de ceux qui, par leur silence, m’appellent vers Ta vie, ne permets pas que j’oublie mes défunts, car ils sont bien vivants. Puisse mon amour pour eux, la fidélité que je leur garde, être une preuve de ma foi en Toi, Dieu de la vie éternelle. Ne permets pas que je sois inattentif à leur silence, signe le plus intime de leur amour pour moi. Puisse l’intimité de leur langage me suivre partout ! Je ne veux jamais l’oublier ! Dès le moment où ils m’ont quitté, leur amour s’est fusionné avec le Tien, et dans cet amour, ils me sont devenus plus proches que jamais. Ô mon âme, n’oublie pas les défunts, car ils sont vivants. Ils vivent pour toujours, en pleine lumière, de la vie éternelle à laquelle tu es destinée, mais qui te reste encore cachée. Ô Dieu des vivants, ne permets pas que les vivants oublient le mort que je suis. Tu leur as tout donné, ils te possèdent Toi-même : accorde-leur aussi de me parler par leur silence ! Que ce silence devienne l’expression la plus éloquente de leur amour pour moi ! Qu’il renforce mon amour pour eux et m’aide à les rejoindre dans leur vie et leur lumière ! Si ma vie est effectivement et doit devenir de plus en plus une vie avec les défunts qui m’ont précédé dans la nuit noire où personne ne peut plus agir, que ta grâce en fasse toujours davantage une vie de la foi en Ta lumière, au milieu des ténèbres de mon existence ! Alors je vivrai avec les vivants qui m’ont précédé, marqués du digne de la foi, et je progresserai vers le jour radieux de la vraie vie où personne n’a plus besoin d’agir, parce Tu es Toi-même ce jour, Toi qui es la pleine réalité, ô Dieu des vivants. Lorsque je dis : Seigneur, donne-leur le repos éternel, et que la lumière éternelle resplendisse à leurs yeux !, fais que ma prière soit le simple écho de la parole d’amour qu’eux-mêmes prononcent pour moi dans le silence de leur éternité : Seigneur, à celui que nous aimons en Toi plus réellement que jamais, accorde l’éternel repos, après la lutte de sa vie, et que Ta lumière éternelle resplendisse en lui comme en nous. Ô mon âme, n’oublie pas les défunts. Dieu de vivants, souviens-Toi de moi qui suis mort ; sois un jour ma vie à tout jamais. Amen.