Mercredi de la 23ème semaine du Temps Ordinaire

Osée 1,1-9 + 3,1-5

Parole du Seigneur qui fut adressée à OséePaul VI

Isodad de Merv

Commentaire du prophète Osée

        Sachez-le bien, quand l’Ecriture dit : Vision d’Isaïe, ou Parole du Seigneur qui fut adressée à Osée, ou encore, Parole de Jérémie, ou qu’elle emploie des formules analogues, il s’agit de révélations et d’oracles des prophètes rassemblés par d’autres personnes qui les ont mis en ordre. Mais quand elle dit : J’ai vu le Seigneur, ou La Parole du Seigneur me fut adressée, c’est le prophète lui-même qui a pris soin de mettre par écrit ce qui lui a été révélé. Il y a vision, quand les prophètes, se trouvant hors du jeu de la sensibilité ordinaire, recevaient dans leur âme une vision merveilleuse de ce qui allait arriver.

        Or l’Ecriture déclare : Parole du Seigneur qui fut adressée à Osée : Prends pour toi une femme qui se livre à la prostitution. Dieu peut donc ordonner à des prophètes de faire ce qui ne sied pas, et ne convient pas ! Il commanda ainsi à Isaïe de marcher nu et déchaussé, et à Ezéchiel de cuire du pain sur des excréments humains ! Comme il était habituel au cœur dur et obstiné des fils d’Israël de mépriser les paroles, c’est par des actions, devant leurs yeux, que Dieu montrait les malheurs imminents. Si Dieu châtie les saints prophètes à cause du peuple, combien plus châtiera-t-il le peuple à cause de ses propres fautes ! Peut-être aussi, confronté à la nouveauté de ces actions terrifiantes, le peuple serait-il effrayé et se détournerait-il de ses péchés ?

        Bientôt, dit le Seigneur, je vengerai sur la maison de Jéhu le sang d’Isréel, c’est-à-dire le sang de tout le pays des dix tribus, car Isréel est la ville où Naboth fut lapidé et Jézabel tuée, et où Acab bâtit la maison royale et érigea un autel à Baal sur le patrimoine de Naboth.

        On demande comment Dieu a pu dire : Je vengerai le sang d’Isréel sur la maison de Jéhu, alors que Jéhu avait été oint pour venger le sang de Naboth sur la maison d’Acab. C’est que Jéhu, après avoir tiré vengeance de la maison d’Acab, se mit lui aussi à faire les œuvres d’Acab. C’est pourquoi Dieu dit : Je me vengerai de la maison de Jéhu, de même que par la main de Jéhu je me suis vengé de la maison d’Acab.