Jeudi de la 23ème semaine du Temps Ordinaire

Osée 2, 4-24

Les nouvelles fiançaillesPaul VI

Père Claude Wiéner

L’Epoux d’Israël, AS 39, p. 33

        Mon épouse infidèle, je vais la séduire. Par cette séduction, probablement violente, Dieu va arracher son peuple au mal où il se complait. Il va l’entraîner au désert où l’épouse infidèle répondra comme au jour de sa jeunesse, au jour où elle est sortie du pays d’Egypte. Tout en découvrant un visage nouveau du Seigneur, Osée reste profondément attacha aux données les plus essentielles de la tradition israélite, avec son retour constant à l’événement fondateur de l’Exode : les nouvelles relations entre Israël et le Seigneur ne peuvent être qu’un retour à cette expérience initiale où tout était déjà contenu. Osée voit, dans le passage au  désert, une expérience unique d’amour profond.

        Tu seras ma fiancée, et ce sera pour toujours. Pour bien comprendre ce texte dans toutes ses dimensions, il faut revenir au mot à mot, et souligner quelques points importants.

        Je te fiancerai à moi : conformément à l’usage israélite, c’est le fiancé qui a toute l’initiative et se choisit sa fiancée. Ce type de relation rend parfaitement compte de la gratuité absolue de l’action divine à l’égard de l’homme.

        L’emploi du mot se fiancer peut paraître lié à un stade de relations encore provisoires, qui n’engage pas vraiment. Mais il ne faut pas oublier qu’en Israël les fiançailles étaient déjà un engagement très sérieux ; il suffit de se souvenir des fiancés, Joseph et Marie, et de l’engagement déjà très fort qu’ils avaient l’un vis-à-vis de l’autre. Chez Osée, la formule pour toujours précise d’ailleurs clairement qu’il s’agit de tout autre chose qu’une simple rencontre sans lendemain. Aussi, lorsque le verbe épouser peut être appliqué à un remariage de veuve et de femme répudiée, le verbe fiancer ne s’emploie qu’en parlant de jeunes filles vierges. C’est peut-être la raison essentielle du choix de ce mot : le peuple d’Israël sera entièrement renouvelé, il va entrer dans une relation que le péché du passé ne ternira en aucune manière.