2° lecture Dimanche de la 19ème semaine du Temps Ordinaire

2 Rois 4, 38-44+ 6,1-7

La hache tombée dans le fleuvePaul VI

Saint Césaire d’Arles

Homélie 130 sur la Hache tombée dans le fleuve, Bellefontaine 59, p. 159

        En  arrivant au bord au fleuve, voyant que la hache était tombée dans l’eau, Elisée jeta un morceau de bois et le fer flotta. Que signifie jeter un morceau de bois et faire sortir le fer, sinon monter au gibet de la croix et faire remonter le genre humain du fond de l’enfer, le libérer de la boue des péchés par le mystère de la croix ? Mais lorsque le fer flotta, le prophète le prit en main, le ramena et le rendit à son maître pour qu’il s’en serve utilement.

Il en est ainsi pour nous, frères très chers : nous qui, en pêchant par orgueil, étions tombés de la main du Seigneur, par le bois de la croix, nous avons mérité de revenir dans la main, c’est-à-dire au pouvoir du Seigneur. C’est pourquoi, autant que nous le pouvons, avec son aide, efforçons-nous de ne pas retomber de la main du Seigneur en pêchant par orgueil. Et puisque, sans aucun mérite antécédent, nous avons été amenés des ténèbres à la lumière, rappelés de la mort à la vie, ramenés des nombreux errements dans le bon chemin, courrons pendant que nous avons la lumière, de peur que nous ne négligions le temps du salut qui passe devant nous et que la joie pernicieusement agréable et extrêmement trompeuse de ce monde ne nous séduise ; alors, nous abandonnerions de nouveau les bonnes œuvres et le chemin de la justice, nous retomberions dans le fleuve impur de ce monde, et nous nous enfoncerions de nouveau par une chute malheureuse dans la boue de tous les péchés. Mais écoutons la parole de l’apôtre Paul : Si vous êtes ressuscités avec le Christ, pensez aux choses d’en-haut, là où se trouve le Christ, assis à la droite de Dieu, recherchez les choses d’en-haut. Pourquoi dit-il si vous êtes ressuscités, sinon parce que nous étions tombés ? Et ailleurs, le même apôtre dit : Réveille-toi, ô toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et le Christ t’illuminera. Ne te semble-t-il pas, pour ainsi dire, crier à la hache enfoncée dans la boue ? Réveille-toi, dit-il, toi qui dors au fond du gouffre, et le Christ t’illuminera par le mystère de la Croix.