• Newsletter



Jeudi de la 27ème semaine du Temps Ordinaire

Siracide 5,1 – 6,4

« Ne te confie pas en tes richesses »

Saint Augustin

Sermon 60, p. s

 

       Ne vous amassez pas de trésor sur la terre. Amassez-vous des trésors dans le ciel. Là où est ton trésor, là aussi est ton cœur. Que désirer de plus ? Les choses sont claires. Ce conseil est patent, mais notre avidité est latente, disons plutôt qu’elle s’étale au grand jour. Notre rapine d’accumuler, notre cupidité de commettre des fraudes, notre perversité à multiplier les parjures. Pourquoi tout cela ? Pour thésauriser. Où mettre tout cela ?

       En terre. Il est juste que ce qui est terre retourne à la terre. L’homme à qui il avait été dit que l’épreuve serait son sort, après son péché s’est entendu dire : Tu es terre et tu retourneras en terre. A juste titre, tu le caches en terre, puisque là est ton cœur. Où est donc ce cœur que nous devrions lever vers Dieu ? Repentez-vous, corrigez-vous si vous voulez faire amende honorable.

       Ne vous amassez pas de trésor sur la terre : avez-vous fait l’expérience de ce qui advient des trésors enfouis en terre ? Redoutez-vous d’en faire l’expérience ? Si mes remarques ne vous corrigent pas, écoutez du moins votre expérience. Si vous croyez à mes paroles et ne méprisez pas mes exhortations, il en sera ainsi. Celui qui vous donne ce conseil ne veut pas vous faire perdre votre bien, mais vous montre, au contraire, comment ne pas le perdre. Pourquoi ne pas l’écouter afin d’aller au ciel ? Il ne s’agit pas de ce ciel dont il est dit : Ciel et terre passeront. On parle du Ciel des cieux, du Saint des saints, des Siècles des siècles.

       Amassez-vous des trésors dans le ciel. Les cieux chantent la gloire de Dieu. Si tu donnes à un juste, tu donnes probablement au ciel ; si tu donnes à un injuste, ton ennemi qui a faim, tu ne fais pas fausse route.

       Tu as à ta portée nombre de pauvres du Christ. Les calamités du monde en ont fait des commissionnaires. Nous l’avons dit, et vous l’avez entendu : en réalité, c’est le Christ qui a parlé à vous, comme à moi. Que Celui qui nous donne le conseil de corriger notre comportement nous en donne la force !